Forum médiéval-fantastique, NC-16
 
CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Atrii Fronavatar
Afficher Infos
Messages : 3
Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 109 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mar 11 Oct - 5:26

FRON
Atrii













~Votre Personnage~

¤Nom de famille : Fron
¤Prénom : Atrii
¤Age : 109 ans
¤Sexe : Féminin
¤Alignement: Neutre Bon
¤Espèce : Elfe Astral / Drow
¤Nation : Skaldique
¤Métier : Mercenaire
¤Talents/aptitudes/défauts :
Atrii est une jeune fille plutôt imaginative, elle saura presque toujours trouver un moyen de se sortir de situation in-extremis et possède également une grande chance ce qui l'avantage fortement tout en étant aléatoire. Agile, elle semble plutôt danser que se battre et affectionne particulièrement les sauts en hauteur.
Hélas, cette demoiselle n'est pas une personne particulièrement réfléchie, elle a tendance à agir sans réfléchir et à se battre à l'instinct, sans véritable stratégie. Cette technique rend ses coups quelque peu prévisibles, mais avec son grand éventail de technique elle saura passer de l'une à l'autre sans effort. Elle est également très sujette à la provocation et il est facile de l'énerver.
Elle se bat au poignard et aux griffes majoritairement, mais sait aussi manier la rapière. C'est une jeune fille qui joue sur l'esquive et la légèreté, elle aura donc du mal à utiliser des armes lourdes et a asséner des coups puissants, mais saura faire dans le nombre, attaquant avec des coups précis, rapide et nombreux pour compenser cette faiblesse.
¤Arme de prédilection : Griffes et Poignards


~Statistiques~

¤Force : 25
¤Dextérité : 45
¤Constitution : 25
¤Intelligence : 35
¤Charisme : 30
¤Capacité d'invocation : //

~Apparence et Mental~

-Iris : blanc avec des nuance jaune.
-Peau : Blanche
-chevelure : Roux cuivré parsemée de mèches plus claires
-Taille : 1m 64
...
¤Physique : Cette elfe est toute en finesse, avec son air mutin, elle peut faire penser à une grande fée. Elle a un visage fin, presque triangulaire et une bouche plutôt pulpeuse. Ses longs doigts sont muni d'ongles longs solides qui lui servent parfois d'armes.
Elle a de courts cheveux cuivrés qu'elle aime à tresser en ajoutant parfois des perles. Son héritage Drow lui à donné quelques mèches claires parfois blanche dans sa chevelure mais elle préfère les cacher, en ramenant d'autre par dessus. Cette jeune fille apprécie également les piercings et n'hésite pas à s'en faire elle-même. Elle en port donc quelques-uns aux oreilles, un à la lèvre et un sur la langue. Elle aime d'ailleurs beaucoup le montrer en tirant la langue comme une enfant.
Atrii porte les épaules hautes et son cou droit, lui donnant un air un peu arrogant qu'elle aime. La jeune fille porte souvent le sourire moqueur qui s'accommode parfaitement avec son physique.
¤Signe particulier : Ses quelques percing.
¤Caractère : Artii est une personne avec un humour détonnant, tirant presque sur celui des Elfes noirs. Elle manie les mots comme des armes et aime beaucoup provoquer les gens.
La jeune fille a en effet un caractère bagarreur, mais sans véritable intention de tuer. Elle aime jouer avec ses muscles et s'entraîne beaucoup pour que son style de combat ressemble à une danse aérienne.
Bien sûr, quelques cicatrices montrent sa passion pour les combats, notamment ceux de rue. Elle aime se battre contre des hommes forts, qui pourraient la briser d'un coup de poing. Atrii éprouve une passion presque perverse pour le danger et son habilité fait d'elle une excellente voleuse bien qu'elle ne s'y abaisse que très peu.
Contrairement a beaucoup d'Elfe, elle respecte peu les codes d'honneur et si elle ne frappe jamais au dos, elle aime faire des coups plus ou moins respectables parfois. Elle a en revanche, un grand sens de l'amitié, si elle se lie avec une personne, ce sera probablement pour toujours et la dite personne pourra compter sur elle.
De caractère, Atrii ressemble souvent plus à une humaine qu'à une Elfe, s'attardant sur de petits détails inutiles, l'esprit vagabond.
D'ailleurs, aussi étonnant que cela puisse paraître, Atrii est parfois une grande rêveuse, composant de longues ballades qu'elle jouera sur une harpe, son instrument de prédilection. Mais sa nature impétueuse fera de ses moments des exceptions.

~Structure~

¤Histoire :
0ans
La nuit est noire et la pluie tombe durement. Chaque goutte agresse la femme qui se tient dehors, se mêlant à ses larmes. Ses bras à la peau immaculée se tiennent le ventre et elle gémit. Elle a trop mal pour se relever et chaque geste entraîne une nouvelle douleur. Des tâches sombres dansent devant son regard mais elle commence à se traîner. Elle ne donnera pas la vie à un monstre hybride, elle ne laissera pas se plaisir à ce démon, non, elle ne le fera pas.
Elle se sert de ses mains pour avancer, se traînant dans la boue et les feuilles. Derrière elle un filet de sang laissa sa trace. Elle avance encore jusqu’à atteindre le bout. Ses bras lui font mal, son ventre lui fait mal, ses jambes lui font mal, sa tête lui fait mal, tout son être cri de douleur et passe par sa bouche en gémissements inarticulés.
La falaise devant est à quelques mètres mais son esprit lui dit qu’elle ne tiendra peut être pas jusque là. Elle tend le bras comme pour appeler la falaise à sa rencontre mais c’est à peine si elle peut lever la main. Elle se laisse tomber avec un soupir rauque, laissant la pluie couler le long de sa peau. Elle voudrait mourir mais n’y arrive pas. Son souffle saccadé reprend peu à peu forme et les tache noires devant ses yeux grandisse jusqu’à envelopper tout son regard. Elle plonge loin dans l’inconscience.

¤°¤
23 ans
Atrii traça un demi cercle avec sa jambe sur l’herbe fraîche. Elle sentait palpiter la vie sous ses pieds nus. L’elfe courba doucement le dos, faisant doucement jouer les articulations de sa colonne vertébrale. Elle se baissa sur ses genoux et fit basculer son centre de gravité. Du bout de ses doigts tendus elle caressa les herbes folles, prenant le temps d’apprécier la douceur de chacune. Son souffle était calme et détendu mais ses yeux scrutaient autour d’elle avec la vigilance du faucon, elle semblait vouloir voir à travers la forêt qui l’entourait. Tout autour d’elle le silence se fit, comme si le monde entier attendait avec elle. Il n’y eu plus un seul mouvement, le vent s’était figé, en suspense, et seul la poitrine d’Atrii qui se soulevait et se baissait lentement brisait l’immobilité du moment.

Soudain l’ombre jaillit. Elle fonça sans hésitation là où se trouvait Atrii. Qui n’y était plus. L’elfe était dans les airs, propulsée par un saut fantastique. Inhumain. La silhouette n’eut que le temps de lever la tête, les talons d’Atrii s’abattirent sur son dos, l’enfonçant violemment au sol.
-Trop lent ! Cria la jeune fille, éclatant d’un rire clair. Elle affichait un sourire victorieux que la silhouette avait trop vu déjà.
Sous Atrii, le perdant tenta de se dégager mais elle lui enfonça son coude dans les omoplates avec un plaisir presque malsain.
-Lâche-moi ! Lança la personne sous elle en essayant de ne pas avaler d’herbe.
-Laisse tomber, Siell, tu peux pas me battre !
Atrii se leva et aida son compagnon de jeu à se lever. Siell était un humain, mais c’était son ami tout de même. Il était plus grand et plus fort qu’Atrii mais tout deux savait que c’était parce qu’elle avait tout son temps. De toute manière, Atrii était plus vive et plus rapide.
Elle coulait des jours heureux ici, Ratch, son père adoptif était le meilleur et lui avait apprit presque tout ce qu’il savait. Au village, les gens savait qu’elle était une elfe et si les adultes avaient une attitude plus ou moins froide, leurs enfants n’y faisaient pas vraiment attention.
C’était la plus belle des vies
Soudain son visage s’éclaira, son corps et son esprit lui avait soufflé une superbe nouvelle.
-Url est né ! Mon petit frère est né !
¤°¤
71 ans
La baffa vola. Vite et sèchement. Sous le choc, la lèvre de l’homme s’ouvrit et il leva vers la jeune fille un regard de pure haine. Sur le visage d’Atrii on ne lisait aucune émotion mais ses yeux à elle étaient emplit de dégoût et de tristesse. Comment pouvait-on tomber aussi bas ?
Url cracha du sang par terre et passa une main sale sur son visage.
-Sale chienne !
A la table, les joueurs s’étaient tut, absorbé par le duel qui allait se jouer. Url se leva, titubant un peu sous l’effet de l’alcool. Atrii savait qu’il n’était pas maître de lui-même mais pourtant elle sentait monter en elle une lame froide de colère.
Url lança son poing qu’elle évita sans mal et cela le mit plus en colère si on en jugeait par le grognement rauque qui s’échappa de sa bouche.
-Quand j’dis tu s’ra la mise pour cette partie, tu la ferme et t’obéis c’est clair ?! Alors tu la ferme et tu reviens à ta place espèce de sale putain !
Atrii ne réagit pas. Elle resta droite et immobile. La salle entière semblait tourner autour d’elle et les gens virent soudain cette classe froide et digne qui séparait les Elfes des Humains. Et entre Atrii et Url, cette séparation devenait un gouffre sans fond. L’éternité les séparait.
Pourtant au début, il avait été un frère exemplaire, mais quelques années après la mort de Ratch, son père, il avait plongé dans l’alcool et le jeu. A 50 ans maintenant il n’était qu’une ombre. Atrii savait que c’était un peu de sa faute, ils avaient grandi ensemble et maintenant qu’Url devenait vieux, Atrii elle avait encore les traits d’une très jeune adolescente. Mais rien n’excusait ce qu’il venait de dire et de faire.
-Non.
Le mot était catégorique. Url eu un rictus animal, prêt à attaquer mais avant qu’il n’ai pu faire quoi que ce soit, Atrii avait tournée les talons et était sortit de la taverne aussi silencieuse qu’un chat.
¤°¤
97ans

-Genre ! T’arriveras jamais à me battre !
Un rictus amusé traça le visage d’Atrii. Sur son front des gouttelettes de sueurs s’étaient formées et son bras commençait à lui faire sérieusement mal. Mais elle ne lâcherait pas l’affaire.
Face à elle, l’homme souriait également. La partie de bras de fer était une habitude ici et les habitués avaient apprit qu’il ne fallait pas sous-estimer cette fille.
-C’est ça, gamine, on en reparlera quand j’t’aurais cassé le bras !
Hol était un dur, un forgeron excellent mais méconnu, comme souvent. Il avait prit Atrii sous son aile il y avait une dizaine d’années et il était le seul à savoir ici pour nature elfique. Atrii ne vivait pas chez lui bien sûr mais ils avaient prit l’habitude de se retrouver à la taverne pour des parties de bras de fer qui étaient réputées dans les quartiers.
Autour d’eux, les buveurs criaient, encourageant le champion de leur choix.
Cela faisait maintenant 26 ans qu’elle traînait de ville en ville, travaillant pour qui pourrait la payer. Mais elle avait jeté l’encre ici et comptait rester aussi longtemps que possible. Elle savait qu’elle devrait pourtant un jour partir, même avec son bandeau sur les oreilles on finirait par voir qu’elle ne vieillissait que très peu, trop peu, beaucoup trop peu. Elle préférait ne pas y penser pourtant.
Elle avait bien essayé de retourner chez les Elfes mais elle avait maintenant une mentalité d’humain et ne se sentait pas à l’aise avec ce peuple. De plus, ceux-ci ne l’aimaient pas vraiment, c’était compréhensible. Elle était à moitié Drow. Sa mère, une elfe Astrale avait été violée par un Drow qui passait par là et avait tentée de se tuer après, mais Ratch l’avait trouvé et l’avait aidé à mettre au monde Atrii. Puis elle était morte. Ces information, elle les tenait de Ratch lui-même qui lui les avait raconté sur son lit de mort, comme avant avec sa mère et lui.
Elle était donc restée chez les humains et savait se débrouiller dans tous les métiers possibles ou peu s'en faut. Elle excellait pour régler les différents entre deux personnes. Définitivement. C’était une mercenaire, une mercenaire efficace. Ce n’était pas glorieux mais c’était comme ça. Sous sa veste de cuir, deux magnifiques dagues reposaient, cadeau de Hol.
Ses pensées lui avaient fait perdre le fil de la partie et sa main s’écrasa sur la table violemment déclenchant des cris de joie et de désappointement dans la foule.
-Une revanche ! Une revanche ! Criaient-ils, en bêtes assoiffées de combats.
Mais Hol se leva et hocha négativement la tête puis il finit sa bière d’un coup.
-Nan, fini pour moi, j’ai du fer sur l’enclume. Lança t’il. Il utilisait souvent cette phrase qu'Atrii avait remodelée pour lui.
Celle-ci se leva.
-J’y vais aussi, j’ai un lit vide qui m’attend.
-J’peux le remplir moi ! Cria un homme dans la salle, suivit que quelques autres mais Atrii se contenta de rire. C’était un jeu entre eux, une signature de départ qui amusait toujours.

Atrii rejoignit la chambre d’hôtel qu’elle louait et entreprit de remplir son sac avec toutes ses affaires. Il n’y en avait pas beaucoup et tout fut vite réglé. Elle descendit sans un bruit et s’arrêta dans la rue. Elle prit le temps de regarder la vile une dernière fois, avec un pincement de nostalgie au cœur. La vie et ses habitants allaient lui manquer.
-Alors tu pars vraiment ?
Hol se tenait derrière elle. Atrii lui avait souvent parlé de son envie de retrouver le nom de sa mère, de savoir d’où elle venait. De cesser d’être une brindille balayé dans la rivière de la vie sans port d’attache.
-Oui, c’est décidé.
-Tu vas me manquer gamine.
-Toi aussi vieux pépé.
-J’ai quelque chose pour toi.
Atrii haussa un sourcil et regarda Hol sortir de son manteau un grand coffret qu’il ouvrit. Il y avait des gants à l’intérieur. Des gants de cuir dur dont le dessus était couvert par des plaques de métal gravé qui s’articulait parfaitement. Chaque gant était terminé par trois longues griffes de métal aux phalanges.
Atrii ouvrit de grand yeux et sauta au cou de Hol.
-Merci ! Merci ! j’t’oublirais jamais Hol! Jamais!
Quelques larmes coulèrent le long de ses joues. Ils étaient rares les moments où elle pleurait. Hol la serra dans ses bras un moment puis la reposa au sol.
Atrii enleva alors le pendentif qu’elle portait au cou, une pierre verte en forme de goutte et elle le lui donna.
-Tiens, comme ça toi aussi tu m’oubliera pas.
-C’était une évidence, gamine. Allez vas-y avant que le soleil se lève.
-Compte sur moi, papy !
Atrii prit les gants qu’elle mit dans son sac et partit en courant. Au bout de 20 mètre elle se stoppa et se retourna. Hol était toujours là. Elle enleva alors son bandeau, découvrant ses oreilles pointues percées de plusieurs anneaux, agita la main et lui lança son bandeau qu’il saisit au vol.
Et enfin elle partit. Elle disait adieu à des mais, à sa vie et à sa ville. Elle disait bonjours à un monde.

~ Hors Rpg ~

Comment trouves-tu le forum ? Vraiment bien fait, tout est poussé loin et ça donne de suite envi de s'inscrire
Comment as-tu connu le forum ? Par une erreur de frappe xD
Des commentaires ? Hum non, peut être que se serait intéressant d'incorporer d'autres races mais ce n'est qu'un détaille.
Fréquence de présence? Là toute la semaine mais ne peux répondre que le week-end.
Crédit avatar et signature: (lien vers l'image et nom de l'artiste si possible)
http://ochrejelly.deviantart.com/art/Fire-Eyes-160827103

By ochrejelly

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin AlistairHumainavatar
Afficher Infos
Messages : 27
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 27
Localisation : marseille

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 33
MessageAtrii Fron [En cours]Mar 11 Oct - 6:38
Bon ... personnage intéressant mais comme je te l'ai dis sur la CB il faut absolument que tu te relise, c'est constellé de fautes de frappe, y a aussi quelques fautes d'orthographe mais ce sont vraiment les fautes de frappe qui pullulent. Mais bon c'est pas capital comme problème sachant que tu peux facilement y remédier.

Par contre y'a un truc qui me titille: le rapport age/expérience de ton personnage. Certes elle est élevé chez les humains, ça accélère le processus mais garde bien en tête la longévité des elfes.

Enfance : Les elfes restent enfants jusqu’à approximativement 65-75 ans. C’est vers la fin de cette époque que les premiers signes de l’éveil de l’invocation peu se faire sentir. Durant ces années ils grandissent lentement, atteignant une taille de 1 m 20 tout au plus. C'est pendant cette étape de leur vie qu'ils apprennent ce que signifie être un elfe.

Maintenant c'est mon avis, tu verra ce que dirons les admins, ce soir Katarn devrait venir jeter un œil à ta présentation.

Ceci étant dit ...

Bienvenue officiel dans le monde d'Aithinne ! Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur
Llyriëlle FaelivrinElfe Solaireavatar
Afficher Infos
Messages : 70
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 120 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mar 18 Oct - 5:01
Coucou ^^

Excusez moi du temps pour la réponse, mais dur de s'y remettre avec les projets. Enfin, Erwin m'a botté le cul et je resaute sur le fora. Sinon, Erwin a quasi tout dit.

Tu maîtrises trop d'arme, même si ta perso a été élevée chez les humains, elle n'est pas encore adulte pour les elfes. Ainsi, ce surentrainement aurait presque dut lui causer des problèmes physique.
Je te fais une comparaison de personnage, pour que tu comprennes mon avis. Katarn qui est un roi, un adulte et possède de meilleur stat dans le général ne maîtrise pas tant d'arme que cela...

Et c'est sur que tu as été élevée chez les humains, ça avance l'apprentissage chez ta perso, mais c'est trop rapide quand même. Tu devrais la vieillir de 20 à 50 ans. Et espacer l'ensemble de l'histoire, ainsi, cela collerait plus avec le contexte du fora.
Et un détail qui me chiffonne, c'est ton peu de lien avec les drows. Surtout physiquement, on a l'impression qu'elle est uniquement Astral.


Mais sinon, j'ai bien aimé ton histoire et comment tu as travaillés ta perso au niveau du ressentit était vraiment très chouette. Encore bienvenue à toi.


Voir le profil de l'utilisateur
Atrii Fronavatar
Afficher Infos
Messages : 3
Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 109 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:29
OK, pour les armes, je modifie ça de suite ^^ et donc un peu l'histoire aussi mais c'est pas grave. Et je m'en vais al vieillir aussi un peu, 15 ans pour être dans les normes?
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin AlistairHumainavatar
Afficher Infos
Messages : 27
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 27
Localisation : marseille

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 33
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:31
20 ou 25 plutot. et fais bien attention au rapport age/experience.
Voir le profil de l'utilisateur
Llyriëlle FaelivrinElfe Solaireavatar
Afficher Infos
Messages : 70
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 120 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:33
Bon erwin a répondu avant moi...Je suis d'accord avec lui ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin AlistairHumainavatar
Afficher Infos
Messages : 27
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 27
Localisation : marseille

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 33
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:33
héhé X)

bon courage
Voir le profil de l'utilisateur
Atrii Fronavatar
Afficher Infos
Messages : 3
Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 109 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:43
ok, pas de problème. J'aurais juste une dernière question, peut on me détailler en gros le physique des elfes noirs pour que je puisse nuancer pour son physique?
Voir le profil de l'utilisateur
Llyriëlle FaelivrinElfe Solaireavatar
Afficher Infos
Messages : 70
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 120 ans
MessageAtrii Fron [En cours]Mer 19 Oct - 4:47
Bien sur ^^

Voici un bout les décrivants: Individus à la peau d’ébène, ils sont généralement plus petits et plus fluets que leurs congénères. Vivant dans les endroits sombres et craignant les lumières vives, leurs cheveux sont exempts de toute pigmentation, prenant ainsi des reflets d’argent. Leurs iris sont également des plus pales mais si l’on y prête attention on peut tout de même observer une légère coloration bleue, rose, argentée ou lilas. Cependant il est plus courant de rencontrer des Drows aux yeux rouges sang. Ces êtres anthracites ne quittent qu’en de très rares occasions, hors de leur cité mère, leurs tenues de combat, cela explique pourquoi on ne connaît de leurs vêtements que les cottes ou chemises de mailles très représentatives de leur race.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher Infos
MessageAtrii Fron [En cours]

Sujets similaires

-
» cours de latin» Cours informatique» Amphi pour les cours de Ninjutsu» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !» cours de dysenterie
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Ò Aithinne :: { Le bar blabla } :: Présentations :: Présentations en cours-