Forum médiéval-fantastique, NC-16
 
CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Firiël Faelivrinavatar
Afficher Infos
Messages : 1
Date d'inscription : 04/03/2011
Localisation : Par GPS
MessageFirïel Faelivrin V2 [EN COURS] (mais ça avance plutôt bien)[Reste Physique et Histoire]Mar 8 Mar - 4:30
FAELIVRIN
Firïel













~Votre Personnage~

¤Nom de famille : Faelivrin
¤Prénom : Firïel
¤Age :209 ans
¤Sexe : Féminin
¤Alignement: Loyal mauvais
¤Espèce : Elfe solaire
¤Nation : Aurëwen
¤Métier : Dauphine, Future Ambassadrice
¤Talents/aptitudes/défauts : Comme tout être vivant, Firïel est dotée de talents, de défauts, et de qualités. Nous tenons à vous avertir de ne pas vous fier aux apparences, cette jeune femme est capable de devenir ce qu’elle veut, que vous pensiez qu’elle soit. C’est une comédienne hors pairs, passant son temps à être courtisée et à courtiser. Son jeu d’actrice n’a d’égal que sa beauté séduisante et envoûtante. Mais méfiez-vous à ne pas la courroucer car elle deviendrait vite sarcastique et cruelle, car la demoiselle sait où toucher pour faire mal. Son esprit est lunatique. Tantôt d’une douceur sans borne et cajoleuse, ou d’une mauvaise humeur flagrante et agressive. La princesse est aussi une femme vénale, aimant par-dessus tout son paraitre. Si la jeune femme semble n’avoir que des défauts, alors plongez un peu dans son cœur pour la comprendre.

Firïel maitrise les armes de lancer, ayant une préférence pour les dagues de jet et les couteaux fins. D’ailleurs elle en garde toujours sur elle. Peut-être un peu de paranoïa.


~Statistiques~


¤Force : 30
¤Dextérité : 45
¤Constitution : 45
¤Intelligence : 55
¤Charisme : 45 + 10 ==> 55
¤Capacité d'invocation : Dépourvue d'invocation


~Apparence et Mental~

-Iris : Ambré
-Peau : D'un hâle doré
-chevelure : Or Pâle
-Taille : 1m76


¤Physique : Des pieds graciles, fait pour marcher dans le silence le plus troublant. Ils pourraient presque en léviter, si seulement ils en étaient capables. Des chevilles d’une finesse presque surréaliste, qui semble avoir été façonné dans de l’argile. Des jambes hâlées à l’érotisme rarement égalée, elle se plait à revêtir des robes les révélant. Elle en joue d’ailleurs souvent pour séduire la gente masculine. Les courbes de ses hanches peuvent en rendre fous plus d’un, car son pas de félin et le roulement de son fessier sont dignes des plus grands prédateurs. La légère cambrure de son dos met parfaitement en valeur sa gorge sensuelle et désirable. Pas besoin de décolleté plongeant pour se perdre dans sa toile. Son port de tête dégage sensiblement son cou qui donne envie de l’embrasser ou d’y souffler pour la faire frissonner. Des bras musclées, suffisamment pour montrer sa forme physique mais pas trop non plus, pour faire comprendre qu’elle en reste une noble Dame. Des mains fines, longues, que le temps et les objets ne semblent pas avoir effleurés.

Un menton fin, très légèrement avancé qui montre son caractère dominant. Des pommettes hautes et saillantes qui mettent parfaitement en valeur le visage fière et sûr de lui des elfes. Son nez aquilin et légèrement retroussé lui confère un air malicieux. Ses yeux sont aussi perçants que ceux d’un chat, légèrement en amande, d’une couleur ambrée pure digne des plus belles pierres. Ses iris sont d’ailleurs bordés d’un cerclage plus clair qui donne encore de l’intensité à son regard. Celui-ci est, de plus, mis en valeur par une envolée de cils d’un noir profond qui contraste avec sa chevelure. En effet, ses cheveux son d’un blond au délicat reflet d’or qui s’écoule en une cascade de boucle jusque sous ses omoplates. Firïel est bien au-delà d’une jolie poupée de cire, elle est une vraie femme de chair et de désires.

Niveau vestimentaire, la dauphine aime porter des couleurs vives et chatoyantes qui mettent en valeurs son teint et ses atouts. Que ce soit du vert, de l’orange, du bleu, du rouge mais aussi des couleurs plus sombres, tout dépend de son humeur du moment. Tout ce qui lui importe c’est qu’on la remarque, mais pas pour son mauvais goût. De ce fait elle choisit toujours des robes qui rendront hommages à ses formes et sa beauté. Par contre elle ne portera jamais de pantalon, elle préfèrera laisser cela à ses frères. Ses robes sont tantôt échancrées dans le dos, ou sur sa gorge, ouverte devant pour dévoiler ses jambes, tombant de temps en temps sur ses épaules pour les dénuder. Ses chaussures sont toutes aussi nombreuses et variées que ses toilettes, mais elle a une préférence pour les talons semi-haut.
¤Signe particulier : Aucun

¤Caractère : Firïel est une jeune femme au caractère complexe. C’est une sorte de caméléon émotionnel, capable de s’adapter à la situation en cas de besoin. Pour se protéger, elle n’hésitera pas à devenir sarcastique et désagréable. Son âme est fragile et faible, elle compense donc cela par une carapace de flamme à la chaleur redoutable. Attention donc à ne pas vous brûlez les ailes en vous approchant trop près d’elle. Cependant elle n’est pas pour autant une personne à l’instabilité psychologique. N’attendant plus rien de cette vie, elle est devenue volage et vénale. D’ailleurs quand elle n’a plus d’argent pour financer sa nouvelle toilette, elle se tourne vers ses frère ou ses divers amants et prétendants.

Si la jeune fille à l’air attacher à tout cela, ce n’est pourtant pas ce qu’elle désire réellement. Son cœur est toujours attaché à l’idée de trouver quelqu’un pouvant éteindre cet incendie, pour lui rendre enfin sa véritable nature. Elle attend toujours que quelqu’un la comprenne.

L’elfe ne croit plus en ses parents depuis la naissance de sa jeune sœur. Elle reproche à sa mère d’avoir eut un amant, et à son père d’avoir été trop souple avec la situation. Llyriëlle est pour elle un simple motif de jalousie, car cette enfant possède une chose qu’elle désire : Une invocation. De plus à sa naissance, la jolie petite princesse aimée de tous a dû partager son piédestal. Peut-être est-ce par un besoin d’amour omniprésent, quoi qu’il en soit elle ne le supporta pas et se mit à la haïr. Firïel ne l’avouera certainement jamais, mais elle souffre de ne pas pouvoir entretenir une autre relation que celle du conflit. C’est d’ailleurs certainement pour se faire remarquer et pour chercher une sorte d’amour de la part des autres, qu’elle a autant d’amant et de prétendant.

Les seules personnes qu’elle aime réellement sont ses trois frères. Anarion est pour elle une sorte de rocher en pleine mer, contre lequel elle s’appuie lorsqu’elle est épuisée. Il est ce qui la relie au souvenir de ce qu’elle est véritablement. Quand à Aranwë, même s’il n’est qu’un demi-frère, elle n’arrive pas à le haïr. Il est souvent trop aimable avec elle pour qu’elle puisse lui reprocher la moindre chose. Caryl est celui qui est le plus proche d’elle au niveau psychologique. Son petit frère a la même tare qu’elle, qui plus est elle respecte sa remarquable intelligence. Tous deux sont bien plus proches qu’elle ne voudra jamais l’avouer.

Ses parents sont sources de conflit et de soucis. La jeune elfe ne supporte pas sa mère, qui est autant que sa sœur, la responsable de ces maux. Et elle lui fait regretter autant qu’elle le peut son attitude volage et irresponsable. Son père n’est cependant pas plus présent à ses yeux. Il fut trop lâche d’accepter un tel affront venant de Mélissandre et aurait du répudier cette enfant illégitime.


~Structure~

¤Histoire :

Le soleil brillait faiblement dans le ciel. Quelques mots raisonnaient dans la grande bibliothèque. Est-ce que les rumeurs, était vrai ? La reine serait indisposée, personne ne l’aurait vu sortir et elle refuse de manger. Cela ne pouvait annoncer qu’une seule chose.

« Damoiselle Faelivrin, m’écoutez-vous ? »

Le vieux précepteur venait de la tirer de sa torpeur. Son regard accusateur aurait fait regretter à quiconque de ne pas avoir écouté son cours. La petite tête blonde se pencha vers l’avant en rougissant. Elle qui brillait d’intelligence, aujourd’hui elle se retrouvait à se laisser distraire par ces ragots qu’elle haïssait. Une légère moue se dessina sur son petit visage d’ange et aussitôt le professeur se radoucit. La politique était pourtant sa matière préférée, mais la concentration ne venait pas. Rien à faire.

« Quelque chose vous tracasse princesse ? Vous ne semblez pas encline à être présente. »

En effet, elle se demandait si c’était vrai. Car le vieil adage dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu, or cette histoire devait bien avoir un commencement de vérité. Elle savait que sa mère n’avait pas quitté sa chambre depuis des semaines. Une certaine inquiétude courrait les couloirs et les théories les plus folles venaient ponctuer les discussions des domestiques et des nobles.

« Est-ce vrai ce que l’on raconte ? Ma mère serait malade ? »


Un bruit sourd raisonna dans la bibliothèque. Les pages tournèrent pendant la chute. Puis doucement, il se baissa pour ramasser le livre



~ Hors Rpg ~

Comment trouves-tu le forum ? Très bien, quoi qu'un peu foutoir au premier abord. Il suffit de creuser un peu et d'être très attentif pour tout prendre en compte. Mais du coup je le trouve très complet.
Comment as-tu connu le forum ? Mon adorable petite sœur qui a sauté sur l'occasion de mon retour sur internet pour me passer le lien. ^^
Des commentaires ? Très jolie design. Très épuré comme je les aime.
Fréquence de présence?Quand je bosse pas. Donc de manière aléatoire, mais je suis une hyper active du clavier donc ça devrait aller. X)
Crédit avatar et signature: Avatar Issue de l'œuvre original de Jezebel, Deviantart disponible.


Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Ò Aithinne :: { Le bar blabla } :: Présentations :: Présentations en cours-