Forum médiéval-fantastique, NC-16
 
CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
L'OracleAdminavatar
Afficher Infos
Messages : 93
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage:
MessageBoutons et fiche du forumJeu 24 Juin - 23:49


Nous lier
les boutons du monde de l'Aithinne


Vous trouverez les boutons du forum des tailles suivante : 88*31, 100*35, 250*60, 468*60:


88*31 :



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://i27.servimg.com/u/f27/14/27/79/19/88x31a10.jpg"></a>

OU



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://d21.e-loader.net/H6RlzYEUDm.png"></a>

100*35:



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://i27.servimg.com/u/f27/14/27/79/19/100x3510.jpg"></a>

OU



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://d7.e-loader.net/P1QKThlhf4.png"></a>

250*60:



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://i67.servimg.com/u/f67/14/27/79/19/260x6010.jpg"></a>

OU



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://d9.e-loader.net/QlODQ3R9eY.png"></a>

468*60:



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://img718.imageshack.us/img718/1732/468x60aith.jpg"></a>

OU



Code:
<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://d10.e-loader.net/9NASPvygZa.png"></a>


Voir le profil de l'utilisateur
L'OracleAdminavatar
Afficher Infos
Messages : 93
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage:
MessageBoutons et fiche du forumJeu 24 Juin - 23:53




Le monde d'Aithinne


Au-delà d’un monde se cache
une capacité héréditaire, infime partie
de la population. Les dirigeants de ce monde
se les arrachent pour parvenir à leur fin.
Guerre des talismans, qui la remportera ?





Monde égaré dans l'immensité des âges, dont même le nom originel fut perdu dans les limbes du temps, les affres des combats menés depuis sa création. Terre chaotique à l'histoire tourmentée, où rébellions et combats faisaient rage.

Les trois tribus originelles, créatures nées de la déesse mère Dé Danaë s'entre déchiraient, afin d'acquérir ce pouvoir tant désiré. La mère avait confié un talisman, symbole et garant de leur survie, à chacun de ces peuples. Si l'une des reliques venait à disparaitre, cela reviendrait à ce que soit volée l'âme du peuple, et que la race soit condamnée à l'oubli éternel.

Trois éléments, trois peuples tous distincts et représentant l'un des aspects de leurs origines.

Les elfes, la tribu de l'eau, était un peuple puissant et redouté des hommes par la diversité des ethnies à l'intérieur même de cette race. Peuple s'implantant dans les moindres recoins adaptables et à la fois figé dans ses croyances, peuple étrange dans sa manière d'appréhender la vie, êtres irréel qui semblaient peu se distinguer de la nature elle-même et de ses bêtes.

Pour les humains, le feu, êtres ardents, emprunts d'une ténacité et d'une force de caractère et d'adaptabilité à toute épreuve. Tel le vif argent, ils s'emparent et s'imposent peu à peu sur le monde alors qu'ils paraissaient les plus faibles d'entre tous, lors du commencement. Et pourtant, peu à peu, courbés sur la terre, de faibles outils en main, ils quittèrent les rivages et firent reculer les immenses forêts de chênes et de hêtre qui recouvraient le monde, leurs ennemis. Bientôt des plaines parsemées de villes fortifiées, de plus en plus grandes, de plus en plus nombreuses prenaient naissance en ce monde. Les hommes que la nature effrayait ignoraient les secrets que cachaient les elfes, ce peuple si mystérieux, ils les craignaient mais s'acharnaient à tenter d'imiter leur grâce, à reproduire leur chant, à contrefaire leurs connaissances.

Les nains étaient le peuple de la terre. On disait que leur apparence résultait d'une adaptation à la vie souterraine, aux tréfonds des montagnes qu'ils aimaient tant, creusant le roc en d'interminables galeries à la recherche de l'or, des pierres précieuses, du métal. Les nains avaient des cœurs aussi durs que la roche qu'ils fracassaient avec leurs masses, d'une force plus importante que beaucoup d'humains, ils semblaient inébranlables et immuables dans le temps et l'espace.

Le monde vivait non en paix, mais en équilibre, chacun détenait sa place. Balance des forces et des ascendances éternelles. Maintien précaire qui dura de longues années mais l'illusion se brisa. Un jour vint où l'homme oublia l'antique religion et ne crut plus en rien, sauf en lui-même. Se rattachant à une religion, à un Dieu unique pour justifier ses actes et sa croyance.

Seul le pouvoir de leur talisman leur servait de culte, Pierre des monarques, qui gémissait à l'approche d'un roi légitime, Roche qui leur fit croire qu'ils étaient le peuple élu de dieu, et que toute autre race de cet univers et leurs dieux étaient condamnés au plus profond des enfers gelés de ce bas monde.

Ce sont les hommes qui brisèrent cet ensemble, les hommes et leur nouvelle religion, prônant l'unicité et proclamant la suprématie d'une race élue sur toutes les autres, une seule terre, un seul dieu, un seul roi. C'est au nom de tout cela qu'ils commirent la pire des vilenies...

Ils volèrent le talisman des nains, l'épée d'Alcuynn, accusant les elfes de cet outrage perpétré à l'encontre du peuple des roches. S'ensuivit un long combat ou les peuples se décimèrent, mais ceux qui perdirent furent les nains, ayant perdu leur essence, leur force. Petit à petit les naissances se raréfièrent pour finir par s'éteindre.


Les pertes causées par les humains à ce moment-là, étant trop importantes en comparaison de ce qu'il restait de naissances, la race s'éteignit, et leurs connaissances millénaires disparurent avec eux. Aujourd'hui, il n'y a guère de nains chez les humains, ils sont simplement considérés comme des handicapés, des anomalies. Le commun des mortels ne fait désormais plus le rapport avec cette antique race qui n'est devenue qu'un mythe...

Cela faisait maintenant plus d'une centaine d'années que la guerre s'était achevée avec l'extinction complète de la race naine. Histoire ancienne pour les humains, mais encore bien gravée dans l'esprit des elfes que même les plus jeunes adultes ont connu. Sur leurs gardes depuis lors ils guettaient l'intervention de ce peuplade génocide, qui arrivait à grand pas...










Code:
<center><html>

<head><div style="background-color: rgb(30, 35, 70 );  vertical-align: middle;  border: 4px double #090c26; height: 100%; width:98%; -moz-border-radius: 10px;"><div align="right" white="" style="background-color: #090c26;"><br><br><div align="center" style="text-shadow: 0px 0px 12px #000000;"> <span style="font-family: Trebuchet MS;"><font size="5" face="Georgia"><blackquote><font color="#FFFFFF">Le monde d'Aithinne</font></blackquote></font></span></div><div align="center" style="background-color: rgb(26, 30, 59); height: 5px;"></div><div roman="" new="" times="" style="background-color: rgb(30, 35, 70);"><div align="justify"><span style="font-size: 11px; line-height: normal;"><font color="#fff0da"><strong><br><br></strong></font><div style="margin: auto; text-align: center; width: 600px;"><font color="#C29B61">[right][size=11]<i>Au-delà d’un monde se cache
 une capacité  héréditaire, infime partie
 de la population. Les dirigeants de ce monde
 se les arrachent pour  parvenir à leur fin.
 Guerre des talismans, qui la remportera ?</i>[/size][/right]</br></br>


[justify]Monde égaré dans l'immensité des âges, dont même le nom originel fut perdu dans les limbes du temps, les affres des combats menés depuis sa création. Terre chaotique à l'histoire tourmentée, où rébellions et combats faisaient rage.

Les trois tribus originelles, créatures nées de la déesse mère Dé Danaë s'entre déchiraient, afin d'acquérir ce pouvoir tant désiré. La mère avait confié un talisman, symbole et garant de leur survie, à chacun de ces peuples. Si l'une des reliques venait à disparaitre, cela reviendrait à ce que soit volée l'âme du peuple, et que la race soit condamnée à l'oubli éternel.

Trois éléments, trois peuples tous distincts et représentant l'un des aspects de leurs origines.

Les elfes, la tribu de l'eau, était un peuple puissant et redouté des hommes par la diversité des ethnies à l'intérieur même de cette race. Peuple s'implantant dans les moindres recoins adaptables et à la fois figé dans ses croyances, peuple étrange dans sa manière d'appréhender la vie, êtres irréel qui semblaient peu se distinguer de la nature elle-même et de ses bêtes.

Pour les humains, le feu, êtres ardents, emprunts d'une ténacité et d'une force de caractère et d'adaptabilité à toute épreuve. Tel le vif argent, ils s'emparent et s'imposent peu à peu sur le monde alors qu'ils paraissaient les plus faibles d'entre tous, lors du commencement. Et pourtant, peu à peu, courbés sur la terre, de faibles outils en main, ils quittèrent les rivages et firent reculer les immenses forêts de chênes et de hêtre qui recouvraient le monde, leurs ennemis. Bientôt des plaines parsemées de villes fortifiées, de plus en plus grandes, de plus en plus nombreuses prenaient naissance en ce monde. Les hommes que la nature effrayait ignoraient les secrets que cachaient les elfes, ce peuple si mystérieux, ils les craignaient mais s'acharnaient à tenter d'imiter leur grâce, à reproduire leur chant, à contrefaire leurs connaissances.

Les nains étaient le peuple de la terre. On disait que leur apparence résultait d'une adaptation à la vie souterraine, aux tréfonds des montagnes qu'ils aimaient tant, creusant le roc en d'interminables galeries à la recherche de l'or, des pierres précieuses, du métal. Les nains avaient des cœurs aussi durs que la roche qu'ils fracassaient avec leurs masses, d'une force plus importante que beaucoup d'humains, ils semblaient inébranlables et immuables dans le temps et l'espace.

Le monde vivait non en paix, mais en équilibre, chacun détenait sa place. Balance des forces et des ascendances éternelles. Maintien précaire qui dura de longues années mais l'illusion se brisa. Un jour vint où l'homme oublia l'antique religion et ne crut plus en rien, sauf en lui-même. Se rattachant à une religion, à un Dieu unique pour justifier ses actes et sa croyance.

Seul le pouvoir de leur talisman leur servait de culte, Pierre des monarques, qui gémissait à l'approche d'un roi légitime, Roche qui leur fit croire qu'ils étaient le peuple élu de dieu, et que toute autre race de cet univers et leurs dieux étaient condamnés au plus profond des enfers gelés de ce bas monde.

Ce sont les hommes qui brisèrent cet ensemble, les hommes et leur nouvelle religion, prônant l'unicité et proclamant la suprématie d'une race élue sur toutes les autres, une seule terre, un seul dieu, un seul roi. C'est au nom de tout cela qu'ils commirent la pire des vilenies...

Ils volèrent le talisman des nains, l'épée d'Alcuynn, accusant les elfes de cet outrage perpétré à l'encontre du peuple des roches. S'ensuivit un long combat ou les peuples se décimèrent, mais ceux qui perdirent furent les nains, ayant perdu leur essence, leur force. Petit à petit les naissances se raréfièrent pour finir par s'éteindre.


Les pertes causées par les humains à ce moment-là, étant trop importantes en comparaison de ce qu'il restait de naissances, la race s'éteignit, et leurs connaissances millénaires disparurent avec eux. Aujourd'hui, il n'y a guère de nains chez les humains, ils sont simplement considérés comme des handicapés, des anomalies. Le commun des mortels ne fait désormais plus le rapport avec cette antique race qui n'est devenue qu'un mythe...

Cela faisait maintenant plus d'une centaine d'années que la guerre s'était achevée avec l'extinction complète de la race naine. Histoire ancienne pour les humains, mais encore bien gravée dans l'esprit des elfes que même les plus jeunes adultes ont connu. Sur leurs gardes depuis lors ils guettaient l'intervention de ce peuplade génocide, qui arrivait à grand pas...  [/justify]

<a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://img718.imageshack.us/img718/1732/468x60aith.jpg"></a></font></div></font></span><table cellspacing="1" cellpadding="0" border="0" align="center"><tbody><tr><td></tr></tbody></table><span class="postbody"><font color="#636363"><strong><br><br></strong></font></span></div></div></div>
</body></div></html></center>


Voir le profil de l'utilisateur
Llyriëlle FaelivrinElfe Solaireavatar
Afficher Infos
Messages : 70
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Armes:
Statistiques:
Âge du personnage: 120 ans
MessageBoutons et fiche du forumJeu 30 Juin - 23:06

Au-delà d’un monde se cache
une capacité héréditaire, infime partie
de la population. Les dirigeants de ce monde
se les arrachent pour parvenir à leur fin.
Guerre des talismans, qui la remportera ?

Monde égaré dans l'immensité des âges, dont même le nom originel fut perdu dans les limbes du temps, les affres des combats menés depuis sa création. Terre chaotique à l'histoire tourmentée, où rébellions et combats faisaient rage.

Les trois tribus originelles, créatures nées de la déesse mère Dé Danaë s'entre déchiraient, afin d'acquérir ce pouvoir tant désiré. La mère avait confié un talisman, symbole et garant de leur survie, à chacun de ces peuples. Si l'une des reliques venait à disparaitre, cela reviendrait à ce que soit volée l'âme du peuple, et que la race soit condamnée à l'oubli éternel.

Trois éléments, trois peuples tous distincts et représentant l'un des aspects de leurs origines.

Les elfes, la tribu de l'eau, était un peuple puissant et redouté des hommes par la diversité des ethnies à l'intérieur même de cette race. Peuple s'implantant dans les moindres recoins adaptables et à la fois figé dans ses croyances, peuple étrange dans sa manière d'appréhender la vie, êtres irréel qui semblaient peu se distinguer de la nature elle-même et de ses bêtes.

Pour les humains, le feu, êtres ardents, emprunts d'une ténacité et d'une force de caractère et d'adaptabilité à toute épreuve. Tel le vif argent, ils s'emparent et s'imposent peu à peu sur le monde alors qu'ils paraissaient les plus faibles d'entre tous, lors du commencement. Et pourtant, peu à peu, courbés sur la terre, de faibles outils en main, ils quittèrent les rivages et firent reculer les immenses forêts de chênes et de hêtre qui recouvraient le monde, leurs ennemis. Bientôt des plaines parsemées de villes fortifiées, de plus en plus grandes, de plus en plus nombreuses prenaient naissance en ce monde. Les hommes que la nature effrayait ignoraient les secrets que cachaient les elfes, ce peuple si mystérieux, ils les craignaient mais s'acharnaient à tenter d'imiter leur grâce, à reproduire leur chant, à contrefaire leurs connaissances.

Les nains étaient le peuple de la terre. On disait que leur apparence résultait d'une adaptation à la vie souterraine, aux tréfonds des montagnes qu'ils aimaient tant, creusant le roc en d'interminables galeries à la recherche de l'or, des pierres précieuses, du métal. Les nains avaient des cœurs aussi durs que la roche qu'ils fracassaient avec leurs masses, d'une force plus importante que beaucoup d'humains, ils semblaient inébranlables et immuables dans le temps et l'espace.

Le monde vivait non en paix, mais en équilibre, chacun détenait sa place. Balance des forces et des ascendances éternelles. Maintien précaire qui dura de longues années mais l'illusion se brisa. Un jour vint où l'homme oublia l'antique religion et ne crut plus en rien, sauf en lui-même. Se rattachant à une religion, à un Dieu unique pour justifier ses actes et sa croyance.

Seul le pouvoir de leur talisman leur servait de culte, Pierre des monarques, qui gémissait à l'approche d'un roi légitime, Roche qui leur fit croire qu'ils étaient le peuple élu de dieu, et que toute autre race de cet univers et leurs dieux étaient condamnés au plus profond des enfers gelés de ce bas monde.

Ce sont les hommes qui brisèrent cet ensemble, les hommes et leur nouvelle religion, prônant l'unicité et proclamant la suprématie d'une race élue sur toutes les autres, une seule terre, un seul dieu, un seul roi. C'est au nom de tout cela qu'ils commirent la pire des vilenies...

Ils volèrent le talisman des nains, l'épée d'Alcuynn, accusant les elfes de cet outrage perpétré à l'encontre du peuple des roches. S'ensuivit un long combat ou les peuples se décimèrent, mais ceux qui perdirent furent les nains, ayant perdu leur essence, leur force. Petit à petit les naissances se raréfièrent pour finir par s'éteindre.


Les pertes causées par les humains à ce moment-là, étant trop importantes en comparaison de ce qu'il restait de naissances, la race s'éteignit, et leurs connaissances millénaires disparurent avec eux. Aujourd'hui, il n'y a guère de nains chez les humains, ils sont simplement considérés comme des handicapés, des anomalies. Le commun des mortels ne fait désormais plus le rapport avec cette antique race qui n'est devenue qu'un mythe...

Cela faisait maintenant plus d'une centaine d'années que la guerre s'était achevée avec l'extinction complète de la race naine. Histoire ancienne pour les humains, mais encore bien gravée dans l'esprit des elfes que même les plus jeunes adultes ont connu. Sur leurs gardes depuis lors ils guettaient l'intervention de ce peuplade génocide, qui arrivait à grand pas...



l Chronique l l Table des Matières l l Personnage prédef l







Code:
<div style="min-height: 500px; width: 580px; background-color: #bfdde9; border-top: 8px solid #7eb5cb; border-bottom: 8px solid #7eb5cb; border-left: 1px solid #7eb5cb; border-right: 1px solid #7eb5cb; border-radius: 100px; padding: 30px; color: #0b3b4f; font-family: palatino; letter-spacing: 1px; font-size: 11px; text-align: justify;"><span style="display: block; width: 249px; height: 138px; background: url(http://d3.e-loader.net/zjm9XoUEvo.png);"></span><center><table><tr><td><span style="display: block;"></span><td><span style="width: 200px;"> </span></td><td>
<div style="float: right; overflow: auto;  margin-bottom: -5px; margin-right: -200px; padding: 10px;  font-family: palatino; letter-spacing: 1px; font-size: 11px; "><i>[right]Au-delà d’un monde se cache
une capacité héréditaire, infime partie
de la population. Les dirigeants de ce monde
se les arrachent pour parvenir à leur fin.
Guerre des talismans, qui la remportera ?[/right]</i></div></td></tr></table></center><span style="display: block; background: url(http://img52.imageshack.us/img52/8606/fond2p.jpg); align: center; margin: auto; padding: 10px; border: 1px solid #7eb5cb; box-shadow: 2px 2px 6px #7eb5cb; -moz-box-shadow: 2px 2px 4px #a2cbdc; font-family: palatino; letter-spacing: 1px; font-size: 11px; text-align: justify;">
<span style="display: block;font-size: 300%; font-style: italic; font-weight: bold; float: left ">M</span>onde égaré dans l'immensité des âges, dont même le nom originel fut perdu dans les limbes du temps, les affres des combats menés depuis sa création. Terre chaotique à l'histoire tourmentée, où rébellions et combats faisaient rage.

Les trois tribus originelles, créatures nées de la déesse mère Dé Danaë s'entre déchiraient, afin d'acquérir ce pouvoir tant désiré. La mère avait confié un talisman, symbole et garant de leur survie, à chacun de ces peuples. Si l'une des reliques venait à disparaitre, cela reviendrait à ce que soit volée l'âme du peuple, et que la race soit condamnée à l'oubli éternel.

Trois éléments, trois peuples tous distincts et représentant l'un des aspects de leurs origines.

Les elfes, la tribu de l'eau, était un peuple puissant et redouté des hommes par la diversité des ethnies à l'intérieur même de cette race. Peuple s'implantant dans les moindres recoins adaptables et à la fois figé dans ses croyances, peuple étrange dans sa manière d'appréhender la vie, êtres irréel qui semblaient peu se distinguer de la nature elle-même et de ses bêtes.

Pour les humains, le feu, êtres ardents, emprunts d'une ténacité et d'une force de caractère et d'adaptabilité à toute épreuve. Tel le vif argent, ils s'emparent et s'imposent peu à peu sur le monde alors qu'ils paraissaient les plus faibles d'entre tous, lors du commencement. Et pourtant, peu à peu, courbés sur la terre, de faibles outils en main, ils quittèrent les rivages et firent reculer les immenses forêts de chênes et de hêtre qui recouvraient le monde, leurs ennemis. Bientôt des plaines parsemées de villes fortifiées, de plus en plus grandes, de plus en plus nombreuses prenaient naissance en ce monde. Les hommes que la nature effrayait ignoraient les secrets que cachaient les elfes, ce peuple si mystérieux, ils les craignaient mais s'acharnaient à tenter d'imiter leur grâce, à reproduire leur chant, à contrefaire leurs connaissances.

Les nains étaient le peuple de la terre. On disait que leur apparence résultait d'une adaptation à la vie souterraine, aux tréfonds des montagnes qu'ils aimaient tant, creusant le roc en d'interminables galeries à la recherche de l'or, des pierres précieuses, du métal. Les nains avaient des cœurs aussi durs que la roche qu'ils fracassaient avec leurs masses, d'une force plus importante que beaucoup d'humains, ils semblaient inébranlables et immuables dans le temps et l'espace.

Le monde vivait non en paix, mais en équilibre, chacun détenait sa place. Balance des forces et des ascendances éternelles. Maintien précaire qui dura de longues années mais l'illusion se brisa. Un jour vint où l'homme oublia l'antique religion et ne crut plus en rien, sauf en lui-même. Se rattachant à une religion, à un Dieu unique pour justifier ses actes et sa croyance.

Seul le pouvoir de leur talisman leur servait de culte, Pierre des monarques, qui gémissait à l'approche d'un roi légitime, Roche qui leur fit croire qu'ils étaient le peuple élu de dieu, et que toute autre race de cet univers et leurs dieux étaient condamnés au plus profond des enfers gelés de ce bas monde.

Ce sont les hommes qui brisèrent cet ensemble, les hommes et leur nouvelle religion, prônant l'unicité et proclamant la suprématie d'une race élue sur toutes les autres, une seule terre, un seul dieu, un seul roi. C'est au nom de tout cela qu'ils commirent la pire des vilenies...

Ils volèrent le talisman des nains, l'épée d'Alcuynn, accusant les elfes de cet outrage perpétré à l'encontre du peuple des roches. S'ensuivit un long combat ou les peuples se décimèrent, mais ceux qui perdirent furent les nains, ayant perdu leur essence, leur force. Petit à petit les naissances se raréfièrent pour finir par s'éteindre.


Les pertes causées par les humains à ce moment-là, étant trop importantes en comparaison de ce qu'il restait de naissances, la race s'éteignit, et leurs connaissances millénaires disparurent avec eux. Aujourd'hui, il n'y a guère de nains chez les humains, ils sont simplement considérés comme des handicapés, des anomalies. Le commun des mortels ne fait désormais plus le rapport avec cette antique race qui n'est devenue qu'un mythe...

Cela faisait maintenant plus d'une centaine d'années que la guerre s'était achevée avec l'extinction complète de la race naine. Histoire ancienne pour les humains, mais encore bien gravée dans l'esprit des elfes que même les plus jeunes adultes ont connu. Sur leurs gardes depuis lors ils guettaient l'intervention de ce peuplade génocide, qui arrivait à grand pas... </span><br><br><center><a href="http://aithinne.forumactif.com/index.htm"><img src="http://d10.e-loader.net/9NASPvygZa.png"></a><center><br><center> [url=http://aithinne.forumactif.com/f4-introduction]l Chronique l[/url]  [url=http://aithinne.forumactif.com/t35-table-des-matieres#46]l Table des Matières l[/url]  [url=http://aithinne.forumactif.com/t15-les-personnages-predefinis]l Personnage prédef l[/url]</center><br><br></div>
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Afficher Infos
MessageBoutons et fiche du forum

Sujets similaires

-
» Boutons et fiche du forum» iv — NOS BOUTONS & FICHE PUBLICITÉ» CODE LIBRE SERVICE DE FICHE DE LIENS» FICHE DU FORUM ▲ nous lier.» Fiche du forum et boutons
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Ò Aithinne :: { Administration } :: Pub & partenariat-